Skip to main content

Cinéma au village

En partenariat avec le Parc Naturel Régional des Mont d’Ardèche et la Région Auvergne – Rhône-Alpes, la Maison de l’Image vous propose chaque année, hors période estivale, des ateliers d’éducation à l’image et des projections dans les villages du parc…

Projections à venir :

Vendredi 9 mars – 20h30 > St Andeol de Vals

AU REVOIR LA-HAUT

D’Albert Dupontel. 2017. 1h57. Avec Nahuel Perez Biscayart, Albert Dupontel, Laurent Lafitte.
Adapté du livre éponyme de Pierre Lemaitre

Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire…


Vendredi 17 mars >  20h30 > Fabras

NORMANDIE NUE

France. De Philippe Le Guay . 2018. 1h45. Avec François Cluzet, Toby Jones, François-Xavier Demaison.

Au Mêle sur Sarthe, petit village normand, les éleveurs sont touchés par la crise. Le maire de la ville, n’est pas du genre à se laisser abattre et décide de tout tenter pour sauver son village. Le hasard veut que Blake Newman, grand photographe conceptuel qui déshabille les foules, soit de passage dans la région. Il y voit l’occasion de sauver son village. Seulement voilà, aucun normand n’est d’accord pour se mettre à nu…

Samedi 24 mars > 20h30 > Valgorge

LA DOULEUR

France. 2018 (2h 06min). De Emmanuel Finkiel. Avec Mélanie Thierry, Benoît Magimel, Benjamin Biolay…

Juin 1944, la France est toujours sous l’Occupation allemande. L’écrivain Robert Antelme, figure majeure de la Résistance, est arrêté et déporté. Sa jeune épouse Marguerite, écrivain et résistante, est tiraillée par l’angoisse de ne pas avoir de ses nouvelles et sa liaison secrète avec son camarade Dyonis. Elle rencontre un agent français de la Gestapo, Rabier, et, prête à tout pour retrouver son mari, se met à l’épreuve d’une relation ambiguë avec cet homme trouble, seul à pouvoir l’aider. La fin de la guerre et le retour des camps annoncent à Marguerite le début d’une insoutenable attente, une agonie lente et silencieuse au milieu du chaos de la Libération de Paris.

Vendredi 27 avril > 20h30 > ST MARTIAL > Cinéma à la Montagne

LES GARDIENNES

France. De Xavier Beauvois. 2017. 2h14. Avec Nathalie Baye, Laura Smet, Iris Bry.

1915. A la ferme du Paridier, les femmes ont pris la relève des hommes partis au front. Travaillant sans relâche, leur vie est rythmée entre le dur labeur et le retour des hommes en permission. Hortense, la doyenne, engage une jeune fille de l’assistance publique pour les seconder. Francine croit avoir enfin trouvé une famille…

Mardi 22 mai > 20h30 > JOANNAS

VENT DU NORD

Belge, français, tunisien. De Walid Mattar. 2018 (1h 29min). Avec Philippe Rebbot, Mohamed Amine Hamzaoui, Kacey Mottet Klein

Nord de la France. L’usine d’Hervé est délocalisée. Il est le seul ouvrier à s’y résigner car il poursuit un autre destin : devenir pêcheur et transmettre cette passion à son fils. Banlieue de Tunis. L’usine est relocalisée. Foued, au chômage, pense y trouver le moyen de soigner sa mère, et surtout de séduire la fille qu’il aime. Les trajectoires de Hervé et Foued se ressemblent et se répondent.

 

TARIFS

– Entrée/film : 6€
– Réduit (lycéens, étudiants, chômeurs, bénéficiaires du RSA, personnes handicapées) : 5€
– Enfants de moins de 14 ans : 4€
– Abonnement (carte de 10 places non nominatives) : 48€